Quels sont les professionnels de santé astreints au secret professionnel ?

La santé d’un être humain fait partie des sensibilités de la vie privée de ce dernier. Le droit au respect de la vie privée étant affirmé depuis 1948, il urge d’appliquer cette loi dans le domaine de la santé. Vous souhaitez connaître les professionnels de santé astreints au secret ? Découvrez !

Les infirmiers

Selon les articles L4314-3 et R4312-4 du code de la santé publique, les infirmiers font partie des professionnels de santé astreints au secret professionnel. Si vous souhaitez devenir infirmier ou infirmière un jour, sachez que vous devez apprendre à garder secret. Cela fait partie des qualités des infirmiers ainsi que des étudiants des écoles qui se préparent pour l’exercice de ce métier. De même, si vous souffrez d’un mal et vous tenez à le garder en secret, vous pouvez le partager avec un infirmier. Ce dernier ne pourra communiquer cette information à son entourage. Au cas où cela arrivera, vous pouvez porter plainte contre cet infirmier. Tous les infirmiers ont connaissance de cette loi. Pour ce faire, n’hésitez pas à leur faire part de vos problèmes de santé. Les garder longtemps pour vous seul pourra créer des conséquences bien plus importantes.

A lire aussi : Quels sont les professionnels de la santé?

Les sages-femmes

Les sages-femmes représentent également une catégorie de profession astreinte au secret professionnel. Selon l’article R4127-303 du code de la santé publique, la loi déclare le métier de sage-femme comme une profession astreinte au secret professionnel. Les exigences de cette loi ne se limitent seulement pas sur les personnes en fonction. Même les étudiantes des écoles qui se préparent à l’exécution de cette profession sont : concernées. Si vous êtes enceinte et vous rencontrez des problèmes de santé, le mieux est d’informer votre sage-femme le plus tôt possible. Cette dernière saura comment vous accompagner en toute discrétion afin que vous bénéficiiez des meilleurs soins.

A découvrir également : Expérience patient : ce que les aides-soignants doivent savoir

Les médecins

Quelle que soit la spécialité du médecin, sachez que ce dernier est astreint au secret professionnel. Selon l’article R.4 127-3, tous les médecins ont le devoir de respecter la vie privée des patients. Ces derniers sont appelés à garder pour eux tout ce qui a rapport avec leur santé. Cela reste un secret entre le médecin et le patient. La loi autorise en effet le patient à porter plainte au cas où ce dernier constate la diffusion des informations liées à sa santé. Sachez donc qu’un médecin est la meilleure personne à qui vous pourrez faire part de tous vos problèmes de santé.

Les pharmaciens

D’après l’article R.4 235-5 du code de la santé publique, on peut dire que les pharmaciens sont également, astreints au secret professionnel. Plusieurs personnes ont du mal à acheter les médicaments prescrits par leur médecin de peur que le pharmacien se rende compte de leur état de santé. Sachez que vous ne devrez pas ! Un pharmacien n’a en réalité pas le droit d’informer un quelconque individu de l’état de santé de ces clients. En le faisant, il s’oppose à des risques très graves. L’expérience a d’ailleurs montré que les pharmaciens gardent plus les secrets professionnels.

Les psychologues et psychothérapeutes

Les psychologues et psychothérapeutes sont des professionnels de santé qui accompagnent les patients dans leur vie quotidienne. Ils ont pour mission d’écouter, de conseiller et de soigner leurs patients en utilisant divers outils thérapeutiques. Pour ce faire, ils établissent une relation privilégiée avec le patient.

Leur rôle est crucial dans la société car ils permettent à ceux qui souffrent sur le plan mental d’avoir un soutien efficace pour retrouver l’équilibre personnel nécessaire pour mener une vie normale. Il faut donc noter que leur rôle ne se limite pas seulement à écouter les problèmes du patient mais aussi à aider celui-ci à trouver des solutions concrètes adaptées à sa situation personnelle.

Le droit au secret professionnel s’impose aussi aux psychologues et psychothérapeutes lorsqu’ils exercent leurs fonctions auprès de leurs patients. Conformément aux dispositions légales prévues par l’article 226-13 du code pénal, ces professionnels sont tenus au secret professionnel concernant toutes les informations qu’ils recueillent lors de leur pratique professionnelle. Cette obligation s’étend aussi bien aux consultations individuelles qu’aux groupages ainsi qu’à toutes les formules thérapeutiques entreprises.

Il faut préciser que cette obligation peut être levée si le patient demande expressément la révélation du secret ou autorise le praticien en question à parler avec son entourage sur ses conditions médicales. Cela arrive notamment lorsque l’intérêt supérieur du patient doit primer sur tout autre intérêt lié au maintien du secret professionnel. Dans tous les autres cas cependant, la violation du secret médical est punie par la loi.

Les travailleurs sociaux et assistants sociaux

Les travailleurs sociaux et les assistants sociaux sont des professionnels qui interviennent dans le domaine de l’action sociale. Leur mission est d’aider les personnes en difficulté, notamment les plus vulnérables telles que les enfants, les personnes âgées ou encore celles souffrant de handicap. Ils agissent ainsi pour faciliter leur intégration sociale, améliorer leurs conditions de vie et défendre leurs droits.

Les travailleurs sociaux peuvent intervenir sur des problématiques diversifiées comme l’accès aux soins médicaux, la recherche d’un logement décent ou encore l’accompagnement dans la prise en charge administrative. Les assistants sociaux, quant à eux, prennent plus particulièrement en charge la dimension psychosociale liée aux situations rencontrées par leur public.

Ces professions ne sont pas uniquement centrées sur une approche technique et visent avant tout à établir une relation privilégiée avec le bénéficiaire afin de comprendre au mieux sa situation. Dans ce cadre-là, le respect du secret professionnel prend tout son sens car il permet une confiance réciproque entre le professionnel et son patient.

L’article 226-13 du code pénal a posé un principe général selon lequel ‘Tout professionnel est tenu au secret de tous faits dont il a eu connaissance dans l’exercice de sa profession’, cette règle vaut donc aussi pour ces deux professions. Effectivement, lorsqu’ils exercent leur fonction auprès d’une personne faisant appel à eux pour obtenir un soutien social, ils sont tenus au secret professionnel concernant toutes les informations qu’ils recueillent dans le cadre de leur activité.

Il faut souligner que ce secret peut être levé, comme pour tous les professionnels soumis à cette obligation, si la personne concernée donne son express consentement. Dans certains cas précis, conformément au code pénal et notamment aux articles L. 3212-3 et R. 3222-1 du Code de la santé publique, une levée du secret professionnel sera aussi possible si l’intérêt supérieur de la personne aidée le requiert ou encore si un tiers est en danger imminent.

Les travailleurs sociaux et les assistants sociaux ont ainsi pour mission d’accompagner les personnes fragiles dans leur parcours social tout en préservant l’intimité des informations obtenues lors de cet accompagnement grâce au respect du secret professionnel qui lie ces deux parties.