Les liens insoupçonnés entre l’épine calcanéenne et le système digestif

Les liens insoupçonnés entre l'épine calcanéenne et le système digestif

L’épine calcanéenne se manifeste comme une excroissance osseuse au niveau du talon, et représente un grand perturbateur de la vie quotidienne des personnes atteintes. Parmi les causes de ce mal, figure le foie intestin, un organe dont le dysfonctionnement peut impacter directement l’épine calcanéenne.

Dans ce billet, on vous expose les liens insoupçonnés entre l’épine calcanéenne et le système digestif, ainsi que les approches thérapeutiques à envisager.

A lire en complément : Grossesse et bonbons : risques et conseils pour une consommation sûre

Épine calcanéenne : qu’est-ce que c’est ?

Aussi nommé fasciite plantaire, l’épine calcanéenne est une affection douloureuse du talon. Elle est causée par inflammation du fascia plantaire, une bande fibreuse qui relie le talon aux orteils.

Le développement de l’épine calcanéenne peut être attribué à une surutilisation ou un stress excessif exercé sur le pied, à une mauvaise posture, à des déséquilibres musculaires, à des conditions médicales ou encore à un dysfonctionnement du foie intestin.

A lire également : Manger du mascarpone enceinte : risques et conseils nutritionnels

La relation entre épine calcanéenne et foie intestin est pour l’instant une suggestion non négligeable, qui sera approfondie par des recherches futures. Il y a néanmoins, quelques hypothèses valides sur le lien entre ces deux parties du corps.

Épine calcanéenne et système digestif : quel lien avec le foie intestin ?

Il est bien connu que certains problèmes digestifs peuvent avoir des répercussions sur d’autres parties du corps humain. C’est cette corrélation que certaines études se sont attelées à démontrer, notamment entre l’épine calcanéenne et le fonctionnement du foie intestin.

Également appelé deuxième cerveau, le foie intestin est un organe essentiel qui joue un rôle crucial dans la santé globale. Une surcharge de cet organe en toxines peut entraîner un dysfonctionnement du foie intestin, et par ricochet, une aggravation des symptômes de l’épine calcanéenne chez certaines personnes.

Cette accumulation de toxine engendre en effet, une inflammation générale du corps, pouvant s’accentuer au niveau des pieds. Il est donc important de prendre en compte un suivi de la santé générale, surtout au niveau du foie intestin, en plus d’un traitement localisé pour soigner l’épine calcanéenne.

Les liens insoupçonnés entre l'épine calcanéenne et le système digestif

Traitement de l’épine calcanéenne :quelles sont les différentes solutions possibles ?

Il est possible d’utiliser des méthodes conventionnelles, des thérapies alternatives ou des remèdes naturels selon la gravité de l’épine calcanéenne.

Les méthodes conventionnelles

Plusieurs méthodes thérapeutiques peuvent aider à traiter l’épine calcanéenne. La physiothérapie est l’approche la plus utilisée. Il y a également le port de semelles orthopédiques, les infiltrations corticoïdes et des solutions moins invasives telles que l’utilisation de tensiomètres électriques ou d’appareils d’ondothérapie.

Le spécialiste peut également utiliser des traitements médicamenteux comme les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Par ailleurs, lorsque le cas d’épine calcanéenne est plus sévère, il faut envisager une intervention chirurgicale.

Les thérapies alternatives

Outre les soins conventionnels que l’on peut apporter pour traiter l’épine calcanéenne, il existe également des thérapies alternatives bien efficaces. Il s’agit précisément de l’acupuncture qui est une option intéressante.

C’est une pratique millénaire qui a pour but de rétablir l’équilibre énergétique du corps en stimulant des points spécifiques avec de fines aiguilles. Les patients cherchant des solutions naturelles pour soulager leurs douleurs apprécient bien cette solution.

Les remèdes naturels

Il existe plusieurs solutions naturelles pour gérer au mieux la douleur persistante causée par l’épine calcanéenne. La plus utilisée est la compresse froide. C’est un remède facile à mettre en œuvre et qui aide à réduire l’inflammation et à engourdir les terminaisons nerveuses. La douleur est ainsi temporairement soulagée.

Il y a également les massages aux huiles essentielles (romarin, lavande), la réflexologie, les étirements spécifiques et une bonne alimentation qui peuvent contribuer naturellement à la réduction de la douleur.