Quels sont les premiers symptômes de la scarlatine ?

La scarlatine est une affection très courante qui touche aussi bien les enfants que les adultes. Elle se manifeste en plusieurs phases. Les victimes présentent alors des symptômes qui peuvent s’aggraver à long terme. Qu’est-ce que la scarlatine ? Quelles sont ses premières manifestations ? Comment la soigner ? Découvrez les réponses à ces interrogations.

Scarlatine : qu’est-ce que c’est ?

La scarlatine est une maladie exanthémateuse contagieuse (caractérisée par des exanthèmes)  causée par des souches streptocoque bêta hémolytique du groupe A. Elles produisent une toxine appelée « pyrogène » qui chez les enfants hypersensibles, passe dans la circulation sanguine. Par la suite, cette substance provoque une éruption cutanée ainsi que d’autres symptômes.

A lire aussi : Mutuelle santé : guide complet pour une meilleure protection

Cette maladie se transmet par voie aérienne avec les gouttelettes de salive (toux ou éternuements). Ces particules proviennent d’un enfant malade ou d’un porteur du pathogène qui végète dans le pharynx (pharyngite streptococcique).

Elle affecte les enfants après leur deuxième année de vie (plus de 2 ans). En effet, la scarlatine n’apparaît jamais avant le sixième mois de la vie. De plus, elle est très rare jusqu’à l’âge de deux ans et est plus fréquente pendant les mois d’hiver.

A lire en complément : Les bénéfices de l'activité physique pour l'équilibre mental

Scarlatine : quels sont les symptômes ?

Les premiers symptômes de la scarlatine apparaissent durant la phase 1 de la maladie appelée « phase prodromique ». On note les signes suivants :

  • Forte fièvre jusqu’à 39-40 °C (légère chez les jeunes enfants) ;
  • Frissons ;
  • Maux de tête ;
  • Douleurs à l’estomac ;
  • Vomissements ;
  • Mal de gorge avec des difficultés à avaler ;
  • Amygdales parfois blanches.

On observe également des ganglions lymphatiques dans le cou de la victime. Les enfants de moins de 3 ans peuvent également avoir une congestion nasale. Les nourrissons quant à eux souffrent souvent d’irritabilité et d’une diminution de l’appétit.

Dans les 12 à 48 h suivant le début du mal de gorge l’éruption exanthémateuse apparaît. Alors, tout le visage devient rouge vif excepté la zone située entre le nez, la bouche et le menton. La forte fièvre persiste.

Le troisième jour, la langue est recouverte d’une patine blanchâtre qui a ensuite tendance à s’écailler. Sur la poitrine et les autres membres apparaissent des taches rouges, légèrement surélevées au toucher. Elles deviennent particulièrement visibles sur la face interne du coude, dans les plis inguinaux et sur les cuisses.

Scarlatine : options de traitement

Le traitement de la scarlatine comprend une administration d’Amoxicilline par voie orale. Toutefois, le médecin peut réaliser une seule injection de Benzatine-pénicilline. Le traitement d’amoxicilline se poursuit pendant au moins 10 jours.

Un antibiotique est essentiel pour éliminer de l’organisme l’agent bactérien responsable de l’infection (streptocoque bêta hémolytique du groupe A). Si l’adulte atteint de scarlatine est une femme enceinte, il lui est conseillé de contacter son gynécologue. Elle pourrait convenir avec lui des détails de l’administration (modalités, posologie, etc.). Aussi, on recommande de se reposer jusqu’à la fin de l’état fébrile.

Il faut également isoler le malade surtout pendant les premiers jours, pour éviter la transmission de l’agent infectieux.

Scarlatine : comment se propage-t-elle et comment la prévenir ?

La scarlatine, qui est une maladie infectieuse contagieuse, se propage par contact direct avec un sujet infecté. Les éternuements et la toux sont les moyens de transmission du streptocoque bêta-hémolytique du groupe A à l’origine de cette pathologie.

Les enfants d’âge scolaire ont plus de risques d’être atteints. Ils peuvent être touchés aussi bien en hiver qu’en été ou au printemps, mais c’est généralement pendant la période hivernale que le nombre de cas est le plus élevé. La scarlatine peut aussi affecter des adultes, surtout ceux qui ne présentent pas d’immunité contre cette infection.

Pour limiter sa propagation et prévenir sa survenue, il faut adopter certaines mesures simples comme :

  • Le lavage fréquent des mains à l’eau savonneuse.
  • Limite tout contact avec une personne malade.
  • Couvrir sa bouche et son nez lorsqu’on tousse ou éternue.
  • Aérer régulièrement toutes les pièces dans lesquelles se trouvent les personnes atteintes.

Pensez à bien traiter rapidement toute infection ORL liée au Streptocoque Bêta Hémolytique (pharyngite notamment). Pour réduire encore davantage le risque d’infection, la vaccination chez les jeunes enfants pourrait être envisagée selon l’avis médical.

Scarlatine : quels sont les risques et les complications possibles ?

La scarlatine est une maladie qui peut causer des complications potentiellement graves. Dans la plupart des cas, elle ne cause pas de problèmes sérieux et se résout d’elle-même en quelques jours grâce aux traitements appropriés. Dans certains cas rares, elle peut entraîner des complications plus sévères.

Les symptômes habituels de la scarlatine sont une fièvre élevée accompagnée d’une éruption cutanée rougeâtre sur le corps ainsi qu’un malaise généralisé. Si ces signaux sont pris en charge rapidement par un médecin spécialiste ou un professionnel de santé avisé, vous devez consulter rapidement un médecin si vous suspectez une scarlatine ou que vous avez été en contact avec une personne infectée. Un traitement approprié et rapide peut prévenir les complications potentielles associées à cette maladie.

Il reste cependant possible d’éviter la survenue de la scarlatine grâce à des mesures simples telles que le lavage régulier des mains, l’hygiène corporelle soignée ainsi qu’un fort système immunitaire acquis par une alimentation saine et équilibrée.