Intérim santé : quels sont vos droits et vos obligations en matière de suivi médical ?

L’intérim santé est un secteur d’activité qui regroupe les professionnels qui effectuent des missions de courte ou de longue durée pour le compte d’entreprises utilisatrices. Ces travailleurs ont des droits et des obligations spécifiques en matière de suivi médical, qui diffèrent de ceux des salariés permanents. Quels sont ces droits et ces obligations ? Comment se déroule le suivi médical des intérimaires ? Quels sont les risques et les avantages de l’intérim santé ? Les réponses à ces questions dans cet article.

Le droit à la visite médicale d’information et de prévention

Tout travailleur intérimaire a le droit de bénéficier d’une visite médicale d’information et de prévention (VMIP) lors de sa première mission, ou si sa dernière visite date de plus de 24 mois. Cette visite a pour objectif de s’assurer qu’il est apte à exercer son métier, de l’informer sur les risques liés à son activité et de le conseiller sur les mesures de prévention à adopter. La VMIP est réalisée par un professionnel de santé au travail, qui peut être un médecin, un infirmier ou un interne en médecine du travail. La VMIP est à la charge de l’entreprise de travail temporaire (ETT), qui doit la programmer avant le début de la mission ou au plus tard dans les 15 jours qui suivent. Vous pouvez lire plus ici, si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet.

A voir aussi : Les pathologies des yeux et leur traitement.

L’obligation de se soumettre à la visite médicale d’aptitude

Lorsque le travailleur intérimaire de la santé est affecté à un poste présentant des risques particuliers pour la santé ou la sécurité, il doit se soumettre à une visite médicale d’aptitude (VMA) avant le début de sa mission. Cette visite a pour but de vérifier qu’il est médicalement apte à occuper le poste et de délivrer un certificat d’aptitude. La VMA est réalisée par un médecin du travail, qui peut prescrire des examens complémentaires si nécessaire. La VMA est à la charge de l’entreprise utilisatrice. Elle doit être programmée avant le début de la mission ou au plus tard dans les 48 heures qui suivent.

Le suivi médical périodique des intérimaires 

Les travailleurs intérimaires de la santé doivent bénéficier d’un suivi médical périodique, qui consiste en une visite médicale de suivi tous les 24 mois, ou tous les 12 mois pour les travailleurs exposés à des risques particuliers. Cette visite permet de contrôler l’état de santé du travailleur et de réévaluer son aptitude au poste. Le suivi médical périodique est assuré par le service de santé au travail de l’ETT. Il est à planifier en fonction de la durée des missions et des périodes d’inactivité du travailleur.

Lire également : Éveils confusionnels : symptômes, causes, complications et méthodes de gestion

Les avantages de travailler en tant qu’intérimaire 

Parmi les avantages des intérimaires, on peut citer :

  • La diversité des expériences : ce statut permet au travailleur d’acquérir des compétences variées, de découvrir de nouveaux environnements, et de se former en continu.
  • La flexibilité des horaires : le travailleur a la possibilité de choisir ses missions en fonction de ses disponibilités, de ses préférences, et de sa vie personnelle.
  • La rémunération attractive : un intérimaire bénéficie d’une indemnité de fin de mission, d’une indemnité compensatrice de congés payés, et des primes liées à la qualification ou à la pénibilité du poste.

Malgré tout, c’est un statut qui présente des risques comme la précarité du statut et la variabilité des conditions de travail,