Quand faire le test de glycémie à jeun pendant la grossesse ?

Le test de glycémie est un test de routine pendant la grossesse. Il permet de vérifier le niveau de glucose (sucre) dans le sang d’une femme enceinte. Le diabète gestationnel est une hyperglycémie (diabète) qui débute ou se développe pendant la grossesse. Découvrez dans cet article comment le test est effectué et quelles sont les précautions à prendre.

Comment le test est effectué ?

Il existe plusieurs façons de faire le test de glycémie à jeun.

A lire aussi : Comment sevrer le bébé la nuit ?

Le test en deux étapes

Dans un premier temps, vous effectuerez un test de glycémie. Il n’est pas nécessaire de préparer ou de modifier votre régime alimentaire de quelque manière que ce soit. Il vous sera : demandé de boire un liquide contenant du glucose. Une prise de sang sera : effectuée 1 heure après avoir bu la solution de glucose pour vérifier votre taux de glycémie. Si votre glycémie est : trop élevée au cours de la première phase, vous devrez revenir. Ce sera pour un test de tolérance au glucose sur 3 heures.

Pour faire ce test :

Lire également : Quand faire le test de glucose?

Ne pas manger ni boire quoi que ce soit, sauf quelques gorgées d’eau pendant les 8 à 14 heures précédant le test. De plus, vous ne pouvez pas non plus manger pendant le test.

On vous demandera de boire un liquide contenant du glucose, 100 grammes (g).

Votre sang sera : prélevé avant que vous ne buviez le liquide et à nouveau 3 fois toutes les 60 minutes après avoir bu le liquide. À chaque fois, votre taux de sucre dans le sang sera : contrôlé. Réservez au moins 3 heures pour ce test.

Test en une seule étape

Vous devrez vous rendre une fois au laboratoire pour un test de tolérance au glucose sur 2 heures. Pour faire ce test :

Ne pas manger ni boire quoi que ce soit sauf quelques gorgées d’eau pendant les 8 à 14 heures précédant le test. Par ailleurs, vous ne pouvez pas non plus manger pendant le test. Il vous sera : demandé de boire un liquide contenant du glucose, (75 g.). Votre sang sera : prélevé avant que vous ne buviez le liquide. Le prélèvement se fera à nouveau 2 fois toutes les 60 minutes après avoir bu le liquide. À chaque fois, votre taux de sucre dans le sang sera : contrôlé. Réservez au moins 2 heures pour ce test.

Principales caractéristiques du test de glycémie pendant la grossesse

Il s’agit d’un test simple. Il ne provoque pratiquement aucune gêne pour la mère hormis celle d’une prise de sang et aucune pour le bébé. Notez qu’il n’a pas d’effets secondaires pour la mère ou le bébé. Il s’agit d’un test essentiel pour surveiller la santé de la mère et du bébé. Il est généralement, effectué entre la 24ᵉ et la 27 e semaine de grossesse. Cependant, en présence de certains facteurs, le test doit être, effectué plus tôt, au cours du premier trimestre.

Les facteurs de risque de diabète gestationnel

Il faut noter que toutes les femmes enceintes sont susceptibles de développer un diabète gestationnel. Certains facteurs augmentent le risque d’en souffrir pendant la grossesse. Le surpoids ou l’obésité avant la conception, une prise excessive de poids durant la grossesse, un antécédent familial de diabète chez un parent du premier degré, avoir soi-même souffert d’un diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse sont des facteurs qui accroissent considérablement le risque.

D’autres facteurs à prendre en compte incluent : l’âge avancé, être atteinte du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), souffrir d’hypertension artérielle, ou encore, avoir recours à une fécondation in vitro pour concevoir.

Si vous êtes concernée par l’un ou plusieurs de ces facteurs, il est recommandé de réaliser le test dès votre première visite prénatale et au cours des semaines suivantes afin de dépister rapidement tout signe précoce de diabète gestationnel.

Les conséquences de l’hyperglycémie pendant la grossesse sur la santé de la mère et du bébé

L’hyperglycémie, ou élévation du taux de sucre dans le sang, peut avoir des conséquences graves sur la santé de la mère et du bébé. Elle augmente considérablement les risques d’un accouchement difficile nécessitant une intervention chirurgicale, telle qu’une césarienne.

L’hyperglycémie pendant la grossesse peut aussi entraîner des complications pour le fœtus. Effectivement, un excès de glucose dans le sang maternel peut provoquer une croissance excessive du bébé • on parle alors de macrosomie foetale • qui rendra son passage dans l’espace étroit du bassin plus difficile lors de l’accouchement. Les nouveau-nés peuvent aussi subir un traumatisme à cause d’un diamètre crânien élevé et présenter des difficultés respiratoires après leur naissance.

Pensez à bien informer votre gynécologue afin de garantir une surveillance adéquate tout au long de votre grossesse. Dans certains cas plus graves où l’alimentation n’est pas suffisante pour réguler le taux de glycémie, il est possible qu’on doive prescrire un traitement médicamenteux adapté.

Cependant, faire preuve d’une certaine vigilance quant aux signaux envoyés par notre corps s’avère crucial : si vous ressentez une faiblesse inhabituelle ou si vous avez besoin d’uriner plus souvent que d’habitude, il est recommandé de consulter rapidement votre médecin pour vérifier si vous n’en êtes pas atteinte.

Quand consulter un opticien ?

Nous savons tous qu’il est important de passer régulièrement des examens de la vue. Les adultes devraient subir un examen oculaire au moins une fois ...