Quels sont les premiers signes d’un cancer du pancréas ?

Le cancer du pancréas représente une maladie ayant de faibles chances de guérison. Il existe des premiers signes confirmant qu’un individu est susceptible d’avoir ce type de cancer. Quels sont donc ces signes ? Cet article informe davantage sur ces derniers.

Le premier symptôme repéré chez un cancéreux du pancréas

Généralement, le développement de cette maladie ne présente pas de symptômes au premier abord. Les symptômes de cette maladie ne sont repérables que lorsque le cancer du pancréas est déjà à un stade avancé.

A lire également : Choisir le bon professionnel pour vos yeux à Montreuil

Parmi les premiers symptômes repérables chez une personne atteinte du cancer du pancréas, il y a l’état du patient. Parlant de son état, le malade peut être frappé par une perte d’appétit. Mais aussi un autre signe qui alerterait que le malade n’est pas dans son état normal est l’amaigrissement rapide, considérable et inexpliqué de ce dernier. Outre son dépérissement, le malade peut présenter autre signe.

La jaunisse, un autre signe immédiatement repérable

L’individu atteint du cancer de pancréas a souvent la peau et le blanc des yeux qui jaunissent. Ce signe, la jaunisse, s’appelle encore ictère. Il surgit lorsque le canal cholédoque est compressé par la tumeur évacuant la bile du foie vers l’intestin grêle.

A lire aussi : Comparaison tabagisme et vapotage : quelle équivalence ?

La bile retourne alors dans le sang d’où le jaunissement de la peau, des yeux, des selles défraîchies… Le malade peut également subir une démangeaison de la peau. Aussi, de fortes douleurs peuvent être causées par la tumeur au niveau de l’estomac.

Ces douleurs peuvent ainsi se répandre dans le dos ou aux côtes. Elles sont assimilées parfois à des douleurs rhumatismales chez certains individus.

Autres signes qui peuvent survenir

Hormis les symptômes exposés ci-dessus, il existe d’autres signes susceptibles de permettre de distinguer une personne maladive du cancer de pancréas parmi tant d’autres. Il s’agit de:

  • douleurs senties au niveau du dos ou du haut de l’abdomen ;
  • la stéatorrhée : c’est des selles grasses, volumineuses, qui sont odorantes et pâles flottant en surface de l’eau ;
  • l’épuisement ressenti , l’expulsion des repas après leur consommation, les nausées ;
  • la digestion difficile de repas ;
  • la constipation pouvant entraîner une diarrhée, la fièvre, etc.

Ces symptômes peuvent amener l’individu à s’inquiéter pour sa santé et donc aller consulter un médecin. Une fois à l’hôpital, il revient au docteur, par des tests et analyses de donner son diagnostic. Ceci afin de confirmer effectivement ou non l’existence d’un cancer du pancréas. Il est important de rappeler que bien d’autres signes peuvent être observés chez une personne atteinte d’une telle maladie. Cependant les soins reçus par le patient peuvent allonger la durée de vie du patient mais pas l’empêcher de mourir.

La perte de poids involontaire et inexplicable

L’un des signaux les plus courants d’un cancer du pancréas est la perte de poids involontaire et inexplicable. Cette perte de poids peut être due à plusieurs facteurs, notamment une malabsorption des aliments, une altération du métabolisme ou encore un manque d’appétit.

Les patients atteints d’un cancer du pancréas peuvent perdre jusqu’à 10% de leur poids corporel en quelques mois seulement. Cela est souvent lié à une diminution de l’appétit et à une difficulté à manger normalement. Les cellules cancéreuses peuvent aussi produire des substances qui suppriment l’appétit, ce qui explique pourquoi certains patients atteints de cette maladie n’ont pas faim même s’ils ne mangent pas beaucoup.

Vous devez consulter votre médecin afin qu’il puisse faire les examens nécessaires pour détecter tout éventuel problème sous-jacent comme le cancer du pancréas.

Si cela est effectivement le cas, il sera nécessaire que la personne reçoive des soins dès que possible afin d’améliorer ses chances de guérison et d’éviter les complications graves telles que la cachexie • un état extrême de maigreur associé à certains types avancés de cancers • qui peut aggraver considérablement sa santé.

Si vous avez subi une perte importante et inexpliquée ces derniers temps, alors il serait bon pour vous de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant afin qu’il fasse tous les tests appropriés pour exclure (ou confirmer) la possibilité que vous souffriez d’un cancer du pancréas.

La douleur abdominale et la nausée

En plus de la perte de poids inexpliquée, un autre symptôme commun du cancer du pancréas est la douleur abdominale. Cette douleur peut être localisée dans l’abdomen supérieur et peut parfois s’étendre jusqu’au dos.

La douleur associée au cancer du pancréas est souvent décrite comme une sensation de brûlure ou un malaise sourd qui persiste sur une longue période. La douleur peut aussi augmenter après avoir mangé ou bu quelque chose, ce qui rend difficile pour les patients d’avoir une alimentation normale.

Un autre signe pouvant indiquer un cancer du pancréas est la nausée. Les patients atteints de cette maladie peuvent éprouver des nausées régulières sans raison apparente. Les vomissements peuvent aussi se produire occasionnellement en raison d’une obstruction intestinale causée par le cancer.

Vous devez noter que ces symptômes ne sont pas exclusifs au cancer du pancréas et peuvent être dus à d’autres affections gastro-intestinales telles que l’inflammation et les ulcères gastriques. Si vous avez plusieurs symptômes simultanément (tels qu’une perte importante de poids, des douleurs abdominales intenses et des nausées fréquentes), vous devez consulter votre médecin traitant afin qu’il puisse procéder à des examens approfondis pour éliminer toute possibilité d’un cancer du pancréas.

Dans certains cas, un traitement précoce peut aider à augmenter les chances de guérison, ce qui est d’autant plus important dans le cas du cancer du pancréas, une maladie souvent diagnostiquée à un stade avancé. Par conséquent, vous devez agir si vous remarquez des changements inhabituels dans votre santé.